• Le jour où le zoo devint scène...

     

    Le jour où le zoo devint scène… !

     


     
    Surplombant un gorille (une bestiole obscène),

    Jean-François et Cécile sont au zoo de Vincennes.

    L’animal est en rut - autrement dit : il aime -,

    De l’ébène, bois brut, imaginez la scène…

     

    Jean-François est bluffé, il n’en croit pas ses yeux,

    Il range sa fierté, puis il se pique au jeu,

    Lui qui voyait le singe en un être inférieur

    Chasse de ses méninges une idée sans valeur…

    « Montre-lui ton sein droit puis ensuite le gauche ! »

    Dit alors Jean-François à sa tendre « Totoche » ;

    La vue des pomelos décuple le désir

    De la bête au sang chaud qui sent l'instant venir…

    « Montre-lui autre chose ! »  ordonne le pervers

    A sa belle qui pose l'intime encor couvert ;

    La vue du « noir Jésus » centuple de désir

    De la bête velue qui voudrait en finir…

     

    Plus rien n’est à montrer, vient donc l’apothéose,

    Jean-François a poussé sa femme dans la fosse : 

    « Maintenant tu lui dis, pour lui gâcher la fête :

    Pas ce soir, mon chéri, j’ai très mal à la tête… ! »

     

    KERFON LE CELTE

     

    Le jour où le zoo devint scène...




     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 09:28
    josette

    pauvre Jean François que n'a t il fait là insensé qui n'écouta pas Georges Cécile comparant le trouvera débile

    2
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 13:46
    cathycat33

    Jean-François devrait vraiment consulter !!! il est très mal en point ! :-))

    3
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 14:30

    Et voici encore un François qui déconne...!

     

    KLC

    4
    calife
    Lundi 20 Juin 2016 à 16:00

    Le prix poésie RATP 2016, c'est vous...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :