• La cigale et la fourmi (version Kerfon le Celte)...

      

    La cigale et la fourmi… !

    (Source : fable puisée à l’eau de la Fontaine)


    null 

     
    L’hiver vient sans un bruit, il commence à neiger ;

    « Anita » la fourmi se remet de l’été ;

    Elle a tant travaillé, chaque jour, chaque nuit,

    Qu’elle peut somnoler sur ses économies.

     

    Dehors, dans la détresse, « Aziza », la cigale,

    A invité la presse et claironne son mal :

    Elle a beaucoup chanté au soleil du Midi

    Sans penser à stocker du bleu pour les jours gris.

      

    Face aux gens bouche bée, elle crie sa furie.

    Elle avoue être outrée par autant d’incurie.

    Elle ne peut plus voir la dame aux mandibules,

    A midi, en peignoir, se foutre des pendules.

     

      Devant les scribouillards des médias à scandales,

    La chanteuse, en pétard, réclame l’intégral :

    - Il lui faut un logis (grandiose et bien chauffé),

    - Un frigo bien garni ( produits bio exigés).

     

     La rue est encombrée, les gens se mobilisent,

    Les « assos » de quartier font fondre la banquise,

    Le ton va crescendo : « Jamais !  Plus jamais ça ! » :

    « La fourmi est au chaud, sa consœur ne l’est pas ! »

     

       Aux grands bruits, grands effets, rien n’est vraiment de trop,

    Le beau « Julien Courbet » investit le créneau,

    La cigale est logée, choyée et bien nourrie,

    Les frais seront réglés par un impôt «fourmi ».

     

    Gavée sans restrictions, la cigale forcit.

    Son cœur perd la raison et s’éteint une nuit.

    D’aucuns diront : « tant pis ! », justifiant le fait

    Qu’un bien, si mal acquis, ne profite jamais.

     

    Humant de loin le glas, la fourmi prend l’avion

    Emportant, loin de là, son courage et ses ronds,

    Elle s’installe en Suisse, entre PROST et DELON,

    A l’écart des sévices exercés sur ses ronds.

     

    Aidés de ce récit, forgez votre idéal.

    Si vous êtes fourmi vous n'ête pas cigale.

    Moi, ça m'est bien égal, au diable les ennuis :

    Je m’envole pour Bâle… A bientôt les amis… ! 

     

      

     

    KERFON LE CELTE

    ligne.gif

     

     

    Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Avril 2014 à 17:22
    josette

    Mieux vaut créer une Bretagne indépendante ...et rester à vannes plus qu'aller à Bâle

    kénavo

    2
    Mardi 29 Avril 2014 à 19:21

    BALivernes...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :