• L'odieux asticot et la bonne poire...

     L’odieux asticot

    la bonne poire « Williams »…

     

     

     Un odieux asticot, gros comme un grain de riz,

    Plutôt qu’un livarot avait choisi mes fruits ;

    Pour se faire ma poire il ouvrait grand la bouche

    En nourrissant l’espoir d’être changé en mouche…

     

    Après s’être bâfré sans laisser de pelures,

    Ce cynique invité s’est payé ma figure ;

    En place d’un merci qui m’aurait rendu gloire,

    Il a trouvé au fruit un certain goût de poire…

     

    Il n’avait pas aimé ce plaisir pour la soif

    Que mon garde-manger recelait sous sa coiffe,

    Pourtant, pour ventiler sa panse trop garnie,

    Il avait éructé sans contenir l’envie…

     

    Choqué de son toupet, je l’ai jeté dehors, -

    Je sais être fair-play mais quand c’est trop : je mords -,

    Dépassé par mes nerfs un vif courroux m’a pris :

    L’infâme embryonnaire a repassé mon huis…

     

    Il ne reviendra plus dans la jolie corbeille

    Que j’ai munie, dessus, d’un voile en nid d’abeilles

    Et, pour offrir, enfin, la paix à mes « Williams »,

    J’ai confié leur écrin aux bons soins d’une alarme.

     

    Cet incident majeur m’a servi de leçon,

    Avant d’ouvrir mon cœur j’émets des conditions :

    Si un asticot veut qu’un de mes fruits l’engraisse

    Il doit, avant l’enjeu, s’armer de politesse…

     

    KERFON LE CELTE

     

     

     

     

     

    Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :