•   

    Un mal profond… !


    null 

     


    Robin, homme des bois, se rend chez le docteur ;

    Il a mal à l’œil droit chaque jour, à six heures ;

    Son supplice s’éveille au moment du café,

    Identique à la veille quant à l’intensité.

    Certains matins pourtant, il faut le souligner,

    La douleur se ressent, mais de l’autre côté ;

    Alors vous comprendrez pourquoi, dans le secret,

    Robin, homme au café,  est sacrément inquiet…

     

    Le docteur « Bistouri » est un vieux de la vieille ;

    On dit, dans le pays, qu’il a fait des merveilles ;

    Ce n’est sûrement pas une douleur à l’œil

    Qui pourrait, comme ça, lui écorcher l’orgueil.

    Robin est ausculté des orteils aux cheveux

    - Il faut souvent chercher loin du point douloureux -,

    Puis il est questionné sur ses façons de faire

    En buvant un café pertinemment offert…

     

    Pour le vieux médecin l’affaire est entendue,

    La prescription d’un soin est ici superflue,

    Il n’y a pas raison, sur ce mal atypique,

    De déclencher l’action de l’arme antibiotique.

    L’affaire aurait surpris plus d’un grand spécialiste

    Mais le « Doc Bistouri » la trouva fort simpliste :

    Robin, très tête en l’air, oubliait d’enlever

    La petite cuiller de sa tasse à café…

     

    KERFON LE CELTE


    null

     

     

     

    Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Mai 2014 à 09:44
    josette

    le docteur Bistouri aurait pu faire une ordonnance prescrivant à Robin de ne plus sucrer son café !

    2
    Dimanche 4 Mai 2014 à 10:28

    Oui !  Parce qu'avec l'aspartam la note est souvent salée...

    Bises dominicales...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :